Faouzi DJEDOU-BENABID : « Le problème du football français, le corporatisme, les réseaux, le copinage… »

La haine, la passion, la folie. En un an, le passage de Marcelo Bielsa à l’Olympique de Marseille a cristallisé tous les sentiments. Mais au delà de tous ces aspects presque irrationnels, « El Loco » a réveillé un vieux débat. Le football français est-il corporatiste ? Deux camps s’opposent, deux visions du football se confrontent. Après avoir abordé l’actualité marseillaise avec Faouzi Djedou-Benabid, le co-auteur de « Pourquoi le foot français va droit dans le mur ? » s’exprime sur le sujet. Sans langue de bois…

« Le monde du foot attend que ça bouge à l’OM. Le corporatisme est en marche contre Bielsa. Même quand ça s’est mal terminé, partout où il est allé, Bielsa a laissé une trace, mais ici, on ne veut pas de lui. C’est fou ! » Ces mots, de Daniel Riolo, datent de septembre 2014. Quelques semaines après son arrivée à Marseille, l’entraîneur argentin alimentait déjà les débats. Si plusieurs autres personnalités comme Luis Fernandez ou encore Didier Roustan ont vu en l’arrivée de Bielsa une excellente nouvelle pour le football français, d’autres ont été beaucoup moins conciliants avec l’ancien sélectionneur du Chili. Qu’ils soient journalistes, consultants ou même entraîneurs, nombreux ont été ses détracteurs.

Plusieurs questions se posent et s’imposent face à un tel déferlement, et bien au delà du cas Bielsa. Le football français est-il corporatiste ? Est-il normal que Leonardo Jardim et Marcelo Bielsa ne soient pas nommés pour le trophée UNFP de meilleur entraîneur ? Comment peut-on expliquer que Carlo Ancelotti ait été à ce point critiqué au PSG ? Pour Faouzi Djedou-Benabid, le constat est sans appel. « Prenons des coachs comme Mourinho ou Jardim, ils entraînent aujourd’hui au haut niveau. Mais s’ils étaient passés par un cursus français, ils n’entraîneraient pas plus haut que le CFA. L’entraîneur de Naples, c’est un coach qui est passé par le monde amateur. Il a été dans plus de dix clubs avant d’arriver en Série A. En France, on ne fonctionne pas comme ça. C’est tout le problème du football français, le corporatisme, les réseaux, le copinage. »

Pour le co-auteur de « Pourquoi le foot français va droit dans le mur ? », les dirigeants de clubs ont une réelle influence dans cette dérive. « Aujourd’hui, ils écoutent des gens de l’intérieur, qui sont là depuis trente ans. Ça reste en circuit fermé, c’est normal que l’on n’évolue pas. » ajoute Faouzi Djedou-Benabid. Une situation qui pénalise les entraîneurs étrangers, mais pas seulement. Même dans le monde amateur, certains talents ne parviennent pas à franchir la marche vers le professionnalisme. « Je vois tous les jours des bons coachs, qui pourraient être au haut niveau. Alors qu’en Ligue 1, on a des entraîneurs bidons, qui sont là grâce au réseau. Mais s’il n’y a pas des gens comme moi qui disons les choses et qui aidons des coachs amateurs, personne ne le fera. »

Le constat est dur, inquiétant même. Surtout quand certains médias font l’erreur de défendre ce football français en crise, sous prétexte qu’il faut bien vendre le produit. Il est également légitime de s’interroger sur cette valse perpétuelle d’entraîneurs français, devenus consultants du jour au lendemain, le temps de trouver un nouveau challenge sur un banc. S’il est essentiel de défendre et de mettre en avant le football français quand il le mérite, il est dangereux de tomber dans toute forme de corporatisme, qu’il émane des dirigeants ou des médias. Reconnaître le talent est essentiel, peu importe son origine. L’universalité, c’est ce qui fait la beauté et la magie du sport. Et ça, il ne faut surtout pas l’oublier…

Bérenger Tournier

Publicités

Une réflexion sur “Faouzi DJEDOU-BENABID : « Le problème du football français, le corporatisme, les réseaux, le copinage… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s