Philippe MALIGE : « L’arbitrage français n’est pas plus mauvais qu’ailleurs… »

Jusqu’en 2012, il a arpenté les terrains professionnels en tant qu’arbitre. Devenu observateur à la DTA, Philippe Malige n’a jamais abandonné sa passion pour le sifflet. Conscient que les arbitres doivent être aidés, le natif de Nîmes a accepté de répondre à nos questions. Entretien…

 

Philippe Malige, avant toute chose, êtes-vous favorable à l’arbitrage vidéo ?

Les arbitres font avec les moyens qu’on leur donne. Moi, je suis favorable à tout ce qui peut aider l’arbitre dans sa fonction, comme je l’étais pour les oreillettes, qui nous permettent de pouvoir communiquer entre nous. J’ai vu également d’un bon œil l’arrivée de la « goal-line technology ». Après, il faut également voir si on peut l’étendre à toute la ligne entre les deux poteaux de corner. La fonction d’arbitre est suffisamment compliquée et sujette à critiques, donc je suis favorable à tout ce qui peut aider, que ce soit avec des moyens techniques ou humains.

Le football est un sport vivant, qui a très peu d’arrêts de jeu. Pensez-vous qu’il est réellement possible de voir la vidéo arriver dans notre sport ?

Oui, c’est techniquement réalisable. Grâce aux moyens des diffuseurs, tout va être au point. Après, je sais également qu’il ne faut pas attendre que ce soit la solution idéale. J’entends parler du rugby qui a la vidéo, mais ce n’est pas comparable. Au rugby, la vidéo est utilisée pour juger des situations objectives. Est-ce que le ballon a été aplati ? Est-ce qu’il y a en avant ? La réponse est forcément oui ou non. Dans le football, il y a la notion d’interprétation. A la vidéo, on va voir que le ballon a touché la main. Un arbitre dira que c’est volontaire, l’autre non. C’est pour cela que ce n’est pas simple de répondre à la question si nous sommes oui ou non favorables à la vidéo. Ce ne sera pas une solution absolue.

Comme vous l’avez dit, les débats existeront encore puisque l’arbitrage sera toujours soumis à l’interprétation. Ne craignez-vous pas qu’ils soient encore plus présents que sans la vidéo ?

Non, ils ne seront pas plus importants qu’avant, ils seront juste déplacés. Ce ne sera pas contre l’arbitre central que les gens se plaindront, mais contre l’arbitre vidéo.

D’autres initiatives pourraient aider l’arbitrage. Etes-vous favorable au fait que les joueurs, sauf le capitaine, n’aient plus le droit de parler à l’arbitre ?

Si tous les joueurs pouvaient éviter de contester, ce serait évidemment beaucoup mieux. Mais il y a déjà cette notion de respect qui existe. Et puis l’arbitre a des moyens à disposition pour que ça s’arrête. Déjà, au haut niveau, il a une personnalité qui lui permet d’éviter un premier niveau de contestation. Ensuite, il a des moyens réglementaires comme les avertissements pour sanctionner les fautifs. Encore une fois, il n’y a pas une solution miracle. Mais si l’on veut que ça cesse, il faudrait déjà étendre ce que la Fédération fait au niveau des plus jeunes. Et puis si les professionnels ne sont pas exemplaires, il faut des sanctions, qui elles, le soient.

Justement, la formation française a-t-elle oublié de défendre les arbitres auprès des jeunes ?

Je ne sais pas si on l’a oublié depuis quelques années ou si on ne l’a jamais évoqué. J’ai bien peur que ce soit un axe de travail prioritaire qui n’a pas été mis en avant pendant longtemps. Depuis la saison dernière, la FFF a instauré le « Programme éducatif fédéral », qui s’adresse à tous les clubs. Les jeunes sont formés au respect de l’autre, des règles. Les choses vont dans le bons sens.

Tout va très vite dans le football, la situation évolue chaque année. Pensez-vous qu’il était plus simple d’arbitrer à votre époque ou aujourd’hui ?

Je le dis en riant mais ça me vexe un peu quand on dit à mon époque (rires). Après, je pense qu’il y a toujours eu ces comportements. Je ne pense pas que ce soit plus difficile. Il y a toujours eu des déclarations à chaud, ça fait aussi le fond de commerce des médias.

Objectivement, pensez-vous que les arbitres en France sont moins bons que chez nos voisins ?

L’arbitrage français n’est pas plus mauvais qu’ailleurs. Quand on dit qu’il n’est pas bon, il faut voir par rapport à quoi et par rapport à qui. Evidemment qu’il y a des erreurs et il y en aura toujours. L’arbitrage est une activité humaine. Mais si on compare avec d’autres championnats européens, on verra aussi des erreurs. Je m’occupe de la réception des arbitres quand il y a des matchs de Coupe d’Europe à Saint-Etienne. J’ai vu des arbitres de différentes nationalités et en toute objectivité, on n’a rien à leur envier.

Il y a aussi l’approche des matchs. En Angleterre, les arbitres donnent beaucoup moins de coups de sifflet…

Il faut en parler à Ben Arfa quand il s’est fait briser la jambe en Angleterre, je ne sais pas s’il aura le même avis. Et puis je trouve que depuis quelques temps, il y a vraiment un effort qui a été fait de ce côté là. A Toulouse ce week-end, l’arbitre a laissé l’avantage à la défense de Guingamp et au bout de l’action, il y a eu but. Il y a beaucoup d’idées reçues sur l’arbitrage.

Enfin, un dernier mot sur le Nîmes Olympique, que vous supportez depuis des années. Cet engouement doit vous faire plaisir…

J’étais très triste quand il y a eu tous ces problèmes au club. Depuis quelques semaines, je suis aussi heureux que j’étais triste. Je suis supporter du Nîmes Olympique depuis 1976, lors des trois finales du club, il y a toujours eu un Malige dans les tribunes. Mon père était le président de l’USNO, le groupe des supporters. C’est vraiment beaucoup de bonheur de voir le club se relever, mais il n’y a encore aucune garantie, le maintien n’est pas encore acquis. Au delà de l’aspect sportif, qui fait que ce n’est pas simple de remonter en Ligue 2, une relégation a beaucoup de conséquences, que ce soit pour les joueurs, pour les dirigeants… En tout cas, je me réjouis et j’espère que ça va continuer.

Propos recueillis par Bérenger Tournier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s