Lettre ouverte à Vincent Labrune

Président,

On a toujours tendance à dire qu’il y a une justice dans le football, vous êtes en train de l’apprendre à vos dépens. Vendredi soir, l’Olympique de Marseille a touché le fond. Perdre de cette manière et dans ce contexte bien précis était la goutte de trop pour les supporters. Outre les « Labrune démission » qui descendent des virages depuis de nombreux mois, c’est à un envahissement de terrain auquel nous sommes passés près d’assister. Evidemment, vous n’êtes pas la cause de tous les problèmes actuels olympiens et ce serait injuste de vous faire endosser l’entière responsabilité de la de la catastrophe actuelle marseillaise. Cela fait des années que l’Olympique de Marseille meurt à petit feu et paie ses excès passés, c’est d’ailleurs tout à votre honneur de travailler pour la « survie » du club, comme vous n’avez pas manqué de le signaler au micro de Canal +. Le problème, c’est que quand on prend les gens pour des idiots pendant trop longtemps, il y a un moment où cela se retourne contre vous. Vous êtes pourtant un excellent communiquant, c’est en tout cas ce que l’on dit de vous. Mais ce que vous avez oublié Monsieur Labrune, c’est qu’un club de football, et encore moins l’OM, ne se gère pas comme une société.

Revenons quelques années en arrière. A l’été 2013, vous exposez dans une interview à l’Equipe le projet « Dortmund ». Faire une plus-value sur des transferts de jeunes joueurs, voilà votre objectif pour rester dans la cour des grands. En soi, l’idée se tient, il n’y a qu’à regarder les énormes coups qu’a fait Monaco pour croire au projet. Le problème, c’est qu’il ne suffit pas de dire, mais il faut également faire. A Monaco, Porto ou Dortmund, les cellules de recrutement sont efficaces, les recruteurs travaillent bien et savent exactement quels profils sont recherchés par le club. Lorsque l’on voit le mercato estival de l’OM, il est difficile d’imaginer un tel degré d’exigence et une même ligne directrice. Dans cette logique, il est également légitime de s’interroger sur la gestion des jeunes joueurs formés au club. Comment expliquer qu’un Bilal Boutobba ou qu’un Maxime Lopez, convoités par les plus grosses écuries européennes, n’aient pas eu leur chance en équipe première ? Les récentes déclarations du premier nommé à la Provence son accablantes.« Ce n’est pas une question d’argent. J’ai besoin d’un projet sportif et il n’y en a pas ! Si je signe à l’OM, je sais que je me perds… J’ai toujours eu de la chance, j’ai toujours pu voir avant de faire. Et quand je vois mes copains qui ont signé pros ces dernières années, je pense faire le bon choix. » Il n’y a pas de secret. L’année dernière avec l’un des meilleurs entraîneurs du monde, bien qu’il ait des défauts, tous les joueurs ont progressé et ont alors pris une valeur marchande. Malheureusement, dans les conditions actuelles, les choses ont bien changé. Et même si vous n’êtes pas à la tête du sportif, c’est bien vous qui êtes son garant.

Vendredi soir, vous avez également parler de budget, prétextant qu’il n’était pas possible d’avoir une équipe compétitive dans ces conditions. S’il est difficile de gérer un club et d’espérer des résultats avec 125 millions d’euros, que doit penser le SCO Angers avec ses 24 millions d’euros de budget ? Erreur de communication peut-être ? Comme il y a quelques mois lors d’un Olympico chaud bouillant où vos dérapages, conjugués avec ceux de Jean-Michel Aulas, avaient donné une bien triste image du football ?

Si tout n’était pas parfait avant, votre descente aux enfers s’est précipitée il y a quelques mois. Après un an de bonheur où le Vélodrome avait retrouvé une folie et une ferveur incroyables, vous n’avez rien fait pour empêcher le bateau de couler. Certains diront que vous avez provoqué le départ de Bielsa, d’autres seront plus prudents et ne vous reprocheront que le fait de n’avoir rien fait pour le retenir. Peu importe, le mal est fait et votre coup de génie d’avoir ramené « El Loco » n’aura finalement qu’accéléré votre chute. Tous les jours, de nouvelles informations sortent dans la presse. Aux dernières nouvelles, vos relations avec Margarita Louis Dreyfus se sont sensiblement détériorées. Pour votre défense, il est clair que l’actionnaire principale de l’OM semble avoir actuellement d’autres priorités. Non, Vincent Labrune, vous n’êtes pas le seul responsable de la déroute olympienne. Il n’est pas acceptable que pour du football, vous receviez quotidiennement des menaces vous visant ainsi que votre propre famille. Les supporters de l’Olympique sont peut-être fadas, mais surtout, ce sont des grands connaisseurs de football et ils n’aiment pas être pris pour des idiots. Alors que vous êtes un homme de communication, vos maladresses, pour ne pas dire plus, ont fini par faire craquer les supporters. A force de jouer avec le feu, on finit par se brûler…

Bérenger Tournier (un observateur non supporter de l’OM mais triste de voir l’un des plus grands clubs français à la dérive…)

Photo : sport.gentside.com

Publicités

3 réflexions sur “Lettre ouverte à Vincent Labrune

  1. un peu trop gentille cette lettre ouverte. VL est une personne arrogante et tres imbu de sa personne. les nombreuses erreurs qu’il a commis, depart provoqué de Bielsa, recrutement ahurissant d’amateurisme, entraineur qui n’est même pas au niveau CFA (je ne cite que les faits les plus représentatifs) font qu’il doit démissionner immédiatement.

    J'aime

  2. A tous les supporters, mais ni à l’actionnaire, ni au président…ils n’en nt que faire !
    Je ne suis pas un vrai Fan de foot, mais j’aime l’OM !
    Mon fils, à l’inverse, est un vrai…
    Ce sieur Labrune est un pur produit de la haute qui se complait à parader dans les stades en costume de grand couturier, écharpe en cachemire autour du cou et méprisant tous ceux qui font et ont fait le club !
    Son arrogance n’a d’égal que sont incompétance et son discours tous les jours à l’inverse de celui qu’il tenait la veille…
    On ne doute pas un seul instant, qu’avant le départ de son entraîneur il préfèrerait être remercié avant terme par MLD et partir indemnisé sous de meilleurs auspices, laissant l’OM déjà sur le flanc, à son triste sort, tel le Concordia !
    Comme il en va de même avec certains joueurs, le phénomène se reproduira à l’infini tant que de tels incompétants seront rétribués avant d’avoir atteint leurs objectifs !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s