Où sont passés les Minots ?

« C’est la première fois que je vois un entraîneur valoriser autant notre centre de formation. C’est ce que l’on voulait. Des bons jeunes, il y en a toujours eu à l’OM. Mais encore fallait-il les faire jouer. Là, ils sont sur le devant de la scène et il n’y en a aucun qui a déçu. » En un an, l’enthousiasme de Robert Nazaretian, le vice-président de l’Association OM, a disparu. Si la formation marseillaise était à l’honneur sous les ordres de Marcelo Bielsa, la situation a bien changé avec l’arrivée de Michel. Le parcours de Bilal Boutobba en est le parfait exemple. Le 14 décembre 2014, le natif de Marseille portait pour la première fois de sa carrière le maillot de l’OM face à l’AS Monaco. Un record de précocité avec ses 16 ans et trois mois. Après trois apparitions la saison dernière et une préparation réussie avec un but en match amical, le départ du technicien argentin allait stopper nette la progression du talentueux gaucher. Bilan des courses, le jeune espoir marseillais a décidé de ne pas rester dans son club formateur. Jeudi soir, il a même retweeté une photo de Diego Simeone et Pep Guardiola s’adressant à Marcelo Bielsa avec une légende bien révélatrice : « une seule école ». Preuve de l’attachement de ces jeunes pour un entraîneur dont la progression de ses joueurs était une priorité. Si ce cas a beaucoup fait parler ces dernières semaines, il n’est pas isolé puisque des espoirs phocéens comme Maxime Lopez ou encore Jérémie Porsan-Clemente n’ont jamais eu leur chance cette saison et pourraient bien faire leur valise lors des prochaines semaines. Cette situation aurait pu être comprise par les supporters marseillais en cas de bons résultats, mais le parcours catastrophique de l’OM empêche toute complaisance. Comment expliquer au Vélodrome que dans ce torrent de médiocrité, de jeunes joueurs n’aient pas leur place ? Comment admettre que certaines recrues dont le niveau se rapproche de la DH, soient préférées aux Minots du centre de formation ? Quitte à perdre et à offrir des prestations encore plus navrantes les unes que les autres, autant que cela serve pour l’avenir. Le fossé est désormais creusé entre la formation marseillaise, représentée par l’Association, et le club, dont les dirigeants s’évertuent à régler les derniers dossiers avant la vente annoncée par MLD. En début de semaine, Olivier Grimaldi, l’avocat du club, a envoyé un projet de convention mais s’est vu opposer une fin de non-recevoir par l’Association. Estimant que la situation actuelle du club n’est pas de leur responsabilité, Jean-Pierre Foucault et son vice-président ont refusé de rendre les numéros d’affiliation des équipes de jeunes. Une situation délicate qui pourrait compliquer l’arrivée d’un nouvel investisseur à l’OM. Il est déjà loin le temps d’El Loco, ce temps où les Minots étaient enfin mis à l’honneur et avaient les moyens de s’épanouir et de progresser. Pendant ce temps-là, ses disciples s’affrontent en demi-finale de Ligue des Champions. No se va…

Bérenger Tournier

Photo : OM.net

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s