Jérôme ALONZO : « Quand on rend hommage à Zlatan, on ne fête pas un joueur mais Mick Jagger… »

Pendant sept ans, il aura porté les couleurs du Paris Saint Germain avec une fierté et un amour de tous les instants. Toujours très attaché au club parisien, Jérôme Alonzo a accepté de revenir sur la dernière de Zlatan Ibrahimovic au Parc des Princes. Une ultime rencontre où le géant suédois a de nouveau fait le spectacle. Au point d’agacer l’ancien portier parisien ?

 

Jérôme Alonzo, de nombreux observateurs comme Eric Di Meco ont été agacés par le comportement de Zlatan Ibrahimovic face à Nantes. Qu’en avez-vous pensé ?

« Déjà, je suis très souvent d’accord avec Eric. Même s’il est évidemment marqué marseillais, j’apprécie beaucoup ses analyses. Après, sur ce sujet, je ne peux pas me ranger de son côté. Zlatan, même s’il peut agacer les amoureux du PSG avec ses sorties médiatiques, reste Zlatan. On lui passe tout. Je sais que le public parisien a trop longtemps souffert d’une période de disette et d’un déficit de grands joueurs. Après Pauleta et Ronaldinho, il y a eu un vide. Et quand on rend hommage à Zlatan, on ne fête pas un joueur de football mais on fête Mick Jagger. Tout ce qui a émaillé la vie de Zlatan au PSG a été « too much », de son arrivée à son départ. Mais à partir de là, il n’y a rien de surprenant à ce spectacle. Il a été fidèle à la démesure du personnage. De toute manière, quoi que l’on fasse, certains diront que c’est bien et d’autres diront que c’est trop. Il faut évidemment respecter les gens qui pensent cela, mais personnellement, je ne suis pas surpris de ce qu’il s’est passé. C’était à l’image de ce que l’on a vécu pendant quatre ans. Il faut se sentir privilégié de ce que l’on a connu avec ce type complètement hors norme, déglingué et génial. Même Michaël Jordan n’est pas sorti avec ses deux fils portant des maillots floqués « King » et « Legend ». C’est aussi pour cela qu’on a adoré Zlatan autant qu’on l’a détesté. Les 45 000 supporters étaient ravis, c’est l’essentiel. Maintenant, le Parc des Princes, c’est devenu un endroit où l’on va prendre du plaisir, où l’on va en prendre plein les yeux. L’époque des tifos et des kops est terminée, peut-être même à jamais, et ça me tue. Mais aujourd’hui, il faut accepter que l’on est passé à autre chose. On va au Parc des Princes comme des enfants, c’est la démesure, c’est Eurodisney. Après, c’est clair que pour des anciens joueurs comme Dugarry, Di Meco ou comme moi, ça peut paraître démesuré. Surtout quand on sait que des mecs comme Pauleta ou comme Raï n’ont pas eu tout cela. »

Bérenger Tournier

Photo : sport.gentside.com

Publicités

Une réflexion sur “Jérôme ALONZO : « Quand on rend hommage à Zlatan, on ne fête pas un joueur mais Mick Jagger… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s